Console Wii : E3 : La conférence de Nintendo

Publié par nendo le 04/06/2009 (2626 lectures)
Console Wii

Attendu au tournant après un E3 2008 mémorable dans le mauvais sens du terme, Nintendo a rendu cette année une copie à la fois plus conséquente et réservant une bonne dose de surprises mais contenant aussi nombre de paraphrases, redites et autres formulations convenues.

Devenue très vite un emblème du Nintendo nouvelle génération avec ses compères Reggie Fils-Aime (président et COO de Nintendo of America) et Satoru Iwata (président de Nintendo), Cammie Dunaway (vice-président exécutive des ventes et du marketing de Nintendo of America) a eu l'honneur d'ouvrir le bal de cette seconde grosse conférence E3.

Le temps d'un micro-laïus sur l'industrie, l'innovation et les surprises, elle a rapidement laissé à Bill Trinen, Product Marketing Manager, la charge de dévoiler New Super Mario Bros. Wii, jouable en solo mais présenté uniquement sous l'angle du multijoueur. Très proche de son homonyme DS en termes de réalisation, ce titre prévu pour les fêtes de Noël jouait clairement sur l'équilibre entre coopération et compétition que l'on trouvait déjà dans The Legend of Zelda : Four Swords Adventures, la lourde interface hardware en moins.

Après cette mise en bouche plutôt agréable, l'inévitable Wii Fit Plus avec davantage d'activités, de mini-jeux et d'options et un Wii Sports Resort aux épreuves variées.

L'enchaînement sur le Wii Motion Plus et ses trois titres vitrines d'éditeurs tiers (Red Steel 2, Tiger Woods PGA Tour 10, Virtua Tennis 2009) avant une parenthèse RPG culminant avec l'annonce d'un inattendu Golden Sun DS fut également assez étrange, à l'image de l'ensemble de l'évènement d'ailleurs.

Des annonces de localisations plus ou moins évidentes comme Mario et Luigi : Bowser's Inside Story, Style Savvy ou Flipnotes Studio se sont ainsi retrouvées au milieu de titres internes survolés (Wario Ware D.I.Y., The Legend of Zelda : Spirit Tracks, le nouveau Mario Vs Donkey Kong : Mini's March Again !) et d'annonces externes plus "mineures" comme C.O.P. : The Recruit, James Patterson's Women's Murder Club : Games of Passion ou le partenariat avec Facebook pour la DSi. Le comble du bizarre a peut-être même été atteint par le président de Nintendo, Satoru Iwata, qui n'est apparu que pour un énième discours sur le fameux élargissement du public, conclu par une présentation très sommaire et floue du Wii Vitality Sensor, un accessoire touchant au domaine paramédical ressuscité de l'époque N64, quand il accompagnait un Tetris jamais sorti en dehors des frontières japonaises. Vu qu'aucun jeu ou logiciel n'a été annoncé pour l'accompagner, on cherche encore l'intérêt ludique de cette annonce...

Heureusement, la fin de la conférence s'est révélée indéniablement beaucoup plus intéressante grâce au retour de deux piliers éclipsant totalement, encore une fois, trois titres d'éditeurs tiers dévoilés depuis plus ou moins longtemps, à savoir The Conduit, Resident Evil : The Darkside Chronicles et Dead Space Extraction.

Le premier mastodonte de ce final, Super Mario Galaxy 2 a crée son petit effet parmi l'assistance, malgré l'absence notable de Shigeru Miyamoto et en dépit de son côté add-on en compagnie de Yoshi, les niveaux montrés laissant entrevoir des architectures de niveaux et des mécanismes de jeu vraiment intéressants.

Mais la véritable surprise de la soirée, celle qui restera probablement dans tous les esprits, fut davantage la révélation de Metroid : Other M sur Wii, une collaboration entre la Team Ninja et Nintendo qui a visiblement donné naissance à un épisode en 3D très orienté action avec des alternances entre une vue à la première et à la troisième personne, ainsi que des passages où l'on semble évoluer sur deux dimensions uniquement. Un coup d'éclat indéniable avant un au revoir poli au public, à qui on aura resservi la vieille devise "Playing is believing" de circonstance.

Compte tenu du nombre de titres annoncés présents sur le salon en plus de ceux montrés lors de la conférence, on peut effectivement s'attendre à trouver de quoi jouer, mais les choix de mise en avant des jeux opérés en une heure par Nintendo n'aidait pas tout le temps à faire confiance aux propos de ses représentants. Un bilan mitigé mais tout de même positif en comparaison de la prestation de 2008, en somme.

Source : Gamekult


Recherche Personnel
Publicités