Console PS3 : E3 : La conférence de Sony

Publié par nendo le 06/06/2009 (2878 lectures)
Console PS3

Sony avait promis des informations importantes pour sa conférence E3. Le constructeur japonais n'a pas déçu, quitte à s'appesantir sur chaque annonce de taille, quand ses deux autres concurrents semblaient expédier les affaires courantes en allant droit au but.

Au final, une conférence de près de deux heures où le géant japonais a révélé la nouvelle PSP Go, mais aussi de vraies nouveautés que l'on n'attendait pas forcément : l'exclusivité d'un Final Fantasy XIV en ligne sur PS3, un nouveau jeu du studio de Grand Theft Auto IV en prime, sans oublier la démo technologique d'une Wiimote maison et la résurrection inespérée de Gran Turismo parmi les projets PSP. Une chose est sûre, Sony n'a pas envie de se laisser marcher sur les pieds.

Microsoft et Nintendo avaient choisi de tenir des conférences relativement succinctes et limpides pour cet E3 édition 2009 ; retour à un registre plus classique pour Sony, qui a appliqué la formule bulldozer des exercices précédents en multipliant les exposés de chiffres, les montages de trailers tous azimuts, sans oublier les démos in game parfois longuettes et les interventions plus ou moins réussies. Avec trois machines encore en lice dans la compétition, il semblait inéluctable de s'attarder un minimum. "2009 est la meilleure année pour la PlayStation", prophétise Jack Tretton, le PDG de Sony CE America, en ouverture de la conférence. Restait maintenant à le démontrer.

Le temps de rappeler sans ironie que les ventes de l'increvable PS2 ont surpassé celles des consoles HD en avril dernier aux Etats-Unis, Tretton pouvait claironner que la PS3 a atteint aujourd'hui la barre des 22 millions de consoles écoulées dans le monde.

La machine de Sony accueillera près de 35 jeux exclusifs en 2009, à commencer par Uncharted 2 : Among Thieves et M.A.G., les deux jeux choisis pour ouvrir le bal des présentations. La suite du jeu de Naughty Dog, dont la bêta multi est officiellement lancée aujourd'hui, pouvait s'enorgueillir d'une démo solo in game techniquement impressionnante et rythmée. Difficile d'en dire autant pour le FPS massivement multijoueur de Zipper Interactive, même si le studio de SOCOM pensait bluffer l'assistance en dépêchant des équipes à Seattle et San Diego pour lancer une partie ; prévu pour l'automne 2009, le titre pourra accueillir jusqu'à 256 joueurs en ligne.

PSP à GoGo

Kaz Hirai, Président de Sony Computer Entertainment, en plaisante lui-même : l'annonce de la PSP Go était sans doute le "secret le moins bien gardé de l'E3". Après la fuite aussi malencontreuse que spectaculaire du week-end dernier, cette conférence E3 fut surtout l'occasion de présenter la bête, cette fois dans son écrin blanc, avant de donner davantage de détails.

Le nouveau modèle coulissant de PSP, nom de code PSP-N1000, sera commercialisé le 1er octobre prochain aux Etats-Unis et en Europe, au prix annoncé de 249,99$ / €. Un tarif qui peut sembler un rien prohibitif pour un hardware daté de 2004, légèrement retouché certes. Pour rappel, la console se séparera de son lecteur UMD au profit de 16 Go de mémoire Flash intégrée, afin de gagner en poids comme en compacité. En conséquence, les jeux seront proposés à la fois en boutique et en téléchargement, pour s'adapter aux différents modèles en circulation. Les joueurs occidentaux seront même pour une fois privilégiés, puisque la console ne sera disponible qu'à partir du 1er novembre au pays du Soleil-Levant, pour 26.800 yens (200 € env.).

L'éditeur prévoit d'étoffer en parallèle l'offre de contenu vidéo sur le PlayStation Store via différents accords, même si l'effort devrait se concentrer sur le marché américain à l'évocation des différents partenaires (Showtime, G4, TNT). D'autres applications sont également annoncées, à l'instar du Media Go, conçu pour faciliter les interactions entre les PlayStation Store du PC et de la PSP, ou bien encore le SenseMe Channel, un logiciel qui se propose d'établir diverses playlists en fonction de vos habitudes d'écoute. Détail qui ne méritait pas de passer inaperçu, le constructeur a prévu de brader le prix des kits de développement à hauteur de 80% cette année, afin d'inciter les studios à ne pas quitter le navire PSP.

Pour accompagner le lancement de la PSP Go, Sony est allé jusqu'à promettre la sortie simultanée de Gran Turismo PSP, un titre dont l'annonce remonte tout de même à 2004. Kazunori Yamauchi de Polyphony Digital est même entré en scène pour assurer que cette version portable n'avait pas sombré dans les limbes de l'oubli.

Coupable d'une trahison qui restera sans doute dans les annales du salon et des conférences Microsoft en particulier, Hideo Kojima était également de passage pour introduire un nouvel épisode portable de sa saga fétiche, Metal Gear Solid : Peace Walker. L'artiste avait beau sous-entendre qu'il ne s'agirait pas d'un spin-off mais du "chaînon manquant" entre Metal Gear Solid 3 et la genèse de Snake, difficile de ne pas y voir une manière de réutiliser le moteur de Portable Ops pour occuper l'espace médiatique et combler un catalogue PSP en décrépitude du côté des éditeurs-tiers.

L'annonce d'un Resident Evil Portable en provenance de chez Capcom se voulait néanmoins rassurante, même si l'on ne sait rien d'un jeu qui pourrait, qui sait, surfer sur la vague des jeux coopératifs type Monster Hunter, le blockbuster qui a littéralement tiré la PSP d'affaire au Japon. Le tour d'horizon PSP pouvait se conclure sur un nouveau montage vidéo, où l'on distinguait pêle-mêle LittleBigPlanet et le prochain Jak and Daxter.

PS3 en force

Sony avait néanmoins réussi à préserver ses meilleures cartouches pour la PS3. A défaut de s'étendre sur les perspectives communautaires du PlayStation Network, quand Microsoft et même Nintendo pouvaient s'enorgueillir d'accords passés avec le tout puissant Facebook, le constructeur se contentait de rappeler que son service, gratuit, totalisait 24 millions d'utilisateurs dans le monde, dont 11 rien qu'aux Etats-Unis. Depuis son lancement à l'automne dernier, 6,5 millions de joueurs se sont également connectés au moins une fois au PlayStation Home. Sony entend néanmoins renouveler l'expérience 2.0 de LittleBigPlanet avec ModNation Racers, une sorte de Mario Kart entièrement personnalisable.

Plus globalement, rien ne suggérait l'annonce en exclusivité d'un nouveau titre du studio de GTA, Agent, et encore moins celle de Final Fantasy XIV, une nouvelle déclinaison MMORPG prévue pour 2010, la même année que Final Fantasy XIII. Il est encore trop tôt pour s'assurer que ces deux titres ne seront pas simplement des exclusivités temporaires - en tant que MMO, FF XIV est de toute façon déjà prévu sur PC -, mais on peut néanmoins parler de jolis coups à l'heure où Xbox 360 et PS3 sont au coude à coude.

Le trio formé de The Last Guardian, nom officiel du troisième projet de la Team Ico, Gran Turismo 5 et God of War III pouvait conclure la conférence en apothéose, même si des trois, seul le retour de Kratos a une date de sortie confirmée... pour mars 2010. Une fois de plus, on ne verra pas le titre emblématique de Sony CE America sous les sapins de Noël.

Une copie de la Wiimote ?

Seule véritable fausse note dans une conférence particulièrement dense : la présentation d'un nouvel accessoire pour PS3 pensé pour concurrencer la Wiimote de Nintendo. Des indics avaient vendu la mèche quelques heures avant la conférence ; pourtant, cette pseudo manette coiffée d'une boule lumineuse n'a pas attisé l'enthousiasme du public.

Les créateurs de l'EyeToy avaient pourtant planché sur une multitude d'applications pour faire la démonstration de la reconnaissance de mouvements dans l'espace, en coordination avec la caméra numérique PlayStation Eye. Tennis, base-ball, tir à l'arc, sans oublier un passage en vue à la première personne pour une séance d'escrime, la démo technologique semblait malgré tout peu finalisée et donc peu probante. A l'instar du Project Natal de Microsoft, on en reste donc encore au stade des promesses.

L'arrivée de ce périphérique est annoncée pour le printemps 2010, un laps de temps sans doute suffisant pour faire oublier la seule maladresse d'une conférence appliquée et en grande partie maîtrisée.

Source : Gamekult


Publicités