Savoir : Quels sont les avantages et les limites de l’affacturage ?

Publié par nendo le 29/12/2022 (96 lectures)
Savoir

Les entreprises disposent de diverses solutions de financement. L’affacturage en ce qui le concerne se présente comme l’une des solutions à court terme les plus intéressantes. Quels sont les avantages et les limites de l’affacturage ? Découvrez-le dans la suite de cet article.

Quels sont les avantages et les limites de l’affacturage ?

Avantages de l’affacturage

L’affacturage présente de nombreux avantages pour les entreprises. Les plus importants d’entre eux sont ici évoqués.

Une meilleure gestion de votre trésorerie

L’affacturage est une solution très efficace pour une gestion optimale de votre trésorerie et pour la réduction des effets des délais de paiement. Les entreprises traditionnelles spécialisées dans l’affacturage déposent directement le montant requis sur votre compte. Elles sont donc d’une énorme utilité pour votre entreprise.

L’un des plus grands avantages de ce système réside également dans la constitution rapide d’une trésorerie par le biais de créances clients. Pour en faire un bon usage, servez-vous du guide de l'affacturage.

Réduire les risques d’avoir des impayés

La plupart des banques proposent à leurs clients, une garantie qui couvre 100 % des risques d’impayés sur chacune des créances. Ce qui n’est pas forcément le cas des assurances crédit. Contrairement aux banques qui proposent une couverture totale des risques, les assurances crédit ne proposent qu’une couverture partielle.

En ce qui concerne les contrats d’affacturage, le client doit toujours faire preuve de vigilance. En effet, certains d’entre eux ne proposent pas de garantie. Dans ce cas, le client se retrouverait donc avec un impayé à sa charge.

Avoir plus de temps pour l’essentiel

La gestion des ventes et des différentes factures peut être une opération plus ou moins complexe. Elle nécessite généralement beaucoup de temps. En optant pour l’affacturage via une société spécialisée, vous n’aurez plus besoin de vous mêler à la gestion du poste client. De cette façon, vous pourrez gagner beaucoup de temps, dépenser moins d’argent et vous focaliser sur les tâches les plus importantes pour vous. Dans la pratique, votre société d’affacturage se chargera de : vérifier les règlements, suivre les clients et les relancer au besoin, ainsi que recouvrer les différentes créances clients.

Tant d’opérations qui nécessitent généralement du temps et des dépenses. Si vous souhaitez adopter une formule traditionnelle d’affacturage, n’oubliez pas de bien consulter le contrat afin d’en comprendre les implications. Cela vous permettra de choisir le meilleur outil pour optimiser votre trésorerie.

Les limites de l’affacturage

Les limites de l’affacturage
Comme tout système de financement, l’affacturage présente lui aussi quelques limites.

Une opération avec un coût

L’affacturage n’est pas une opération gratuite. Dans tous les cas de figure, il nécessite des dépenses de la part de l’entreprise. Il faut également noter que lorsque l’opération n’est pas correctement réalisée, l’entreprise concernée a des chances de ne pas avoir le résultat escompté. Ce n’est donc pas une solution très adaptée pour les petits commerçants ou les entreprises naissantes. En général, elles doivent privilégier des solutions plus contraignantes, mais en même temps très économiques.

Distance entre l’entreprise et ses clients

Une entreprise qui opte pour l’affacturage n’a plus l’entière liberté d’interagir avec ses clients. En réalité, une portion de la relation client est gérée par le factor. Par conséquent, si la relation avec le factor n’est pas de bonne qualité, l’entreprise a des chances de perdre des clients.

Une alternative quelques fois limitée

L’affacturage n’est pas forcément la solution la plus accessible pour toutes les entreprises. Par exemple, si une entreprise se concentre principalement sur un ou deux clients ou à des activités à l’extérieur du pays, l’affacturage peut ne pas être la bonne solution pour elle. Dans la plupart des cas, les facteurs refusent les dossiers de ces types d’entreprises, même si elles paraissent assez solides.

A découvrir également

Publicités